Home > Nutritión & santé > Les graisses > Les graisses saturées
les-graisses-saturees
Article

Les graisses saturées

Les graisses saturées sont également appelées « mauvaises graisses ». Elles ne sont pas bonnes pour l’organisme étant donné qu’elles peuvent faire augmenter le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

Un taux de cholestérol élevé peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires.

Les graisses saturées se distinguent des graisses insaturées par leur structure chimique. Les atomes des graisses saturées sont ordonnés et proches les uns des autres, ce qui rend les graisses solides et résistantes. Leur structure fixe fait que les graisses saturées ont par ailleurs un point de fusion élevé.

QUE SONT LES GRAISSES SATURÉES AU JUSTE ?

Les graisses se composent toujours à la fois de graisses saturées et de graisses insaturées. Une graisse est dite saturée si elle se compose principalement de graisses saturées. C’est par exemple le cas des graisses d'origine animale.

On trouve des graisses saturées dans :

  • Le beurre
  • Le fromage
  • La crème
  • Le saucisson et la viande grasse
  • Les biscuits et les gâteaux (surtout s'ils sont à base de beurre)
  • Les snacks, comme les frites et les bitterballen

L’apport maximal en graisses saturées dépend du nombre de calories que vous pouvez consommer en fonction de votre sexe, votre taille et votre mode de vie. Le Voedingscentrum (Pays-Bas) recommande de limiter votre apport quotidien en graisses saturées à maximum dix pour cent de votre consommation calorique totale. Pour les femmes, cela équivaut à environ 22 grammes de graisses saturées par jour, et pour les hommes, à un maximum de 28 grammes. L’étiquette d’un produit indique la quantité de graisses saturées qu’il contient. Une pizza au salami contient par exemple 13,6 grammes de graisses saturées, une tranche de gâteau au beurre 4 grammes et un morceau de filet de poulet préparé seulement 1,4 gramme. Le Gezondheidsraad (Pays-Bas) recommande de remplacer autant que possible les graisses saturées par des graisses insaturées afin de réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Cela peut par exemple se faire en remplaçant le beurre par de la margarine à tartiner, de la minarine ou de l’huile végétale.