Home > Nutritión & santé > Les graisses > Les acides gras trans
les-acides-gras-trans
Article

Les acides gras trans

Les graisses insaturées sont les bonnes graisses. Mais il y a une exception : les acides gras trans. Cela fait plus de 20 ans qu’on sait que les acides gras trans sont mauvais pour notre organisme. En effet, ils augmentent le taux de cholestérol dans notre sang, ce qui accroît le risque de maladies cardiovasculaires.

QUE SONT LES ACIDES GRAS TRANS AU JUSTE ?

Les produits Becel contiennent moins de 1 % d’acides gras trans, lesquels proviennent des huiles végétales contenues dans le produit. Avant que l’on ne sache que les acides gras trans étaient nocifs, on utilisait une autre technique pour transformer l’huile en margarine, ce qui entraînait l’apparition d’acides gras trans. Lorsqu’à la fin des années 1990, on a découvert qu’ils étaient mauvais pour la santé, on a abandonné cette technique de production. De nos jours, la transformation d’huiles et de graisses n’entraîne plus la formation d’acides gras trans. Ceux-ci sont naturellement présents dans les produits d'origine animale tels que le lait, la viande ovine et bovine, le beurre et le fromage. Ils peuvent également apparaître au cours du processus de production de certaines denrées alimentaires impliquant l’hydrogénation industrielle partielle des graisses. La loi n’autorise pas la mention de la présence d’acides gras trans sur l’étiquette. L’utilisation de graisses partiellement hydrogénées est cependant mentionnée par l’indication « huile végétale partiellement hydrogénée », « huile partiellement hydrogénée » ou « graisse hydrogénée » dans la liste des ingrédients

On retrouve des acides gras trans dans :

La graisse de friture solide, le beurre ;

Les gâteaux, les biscuits, les chips et les frites.

Comme les acides gras trans sont mauvais pour la santé, le Gezondheidsraad (Pays-Bas) recommande de limiter l’apport quotidien en acides gras trans à maximum 1 % de votre consommation calorique totale, quel que soit le produit dont ces derniers proviennent. Cela équivaut à 2 grammes d’acides gras trans par jour pour un apport de 2 000 calories. Il ressort de l’enquête de consommation alimentaire réalisée par le RIVM (Pays-Bas) que 95 à 99 % de la population néerlandaise ne dépasse pas ce seuil. La grande majorité des Néerlandais ne consomment donc pas trop d’acides gras trans !